ZEROPALU | La coalition du secteur privé pour la lutte contre le paludisme
15154
page-template-default,page,page-id-15154,ajax_fade,page_not_loaded,,footer_responsive_adv,hide_top_bar_on_mobile_header,qode-theme-ver-9.1.2,wpb-js-composer js-comp-ver-4.11.2,vc_responsive
 

La coalition du secteur privé pour la lutte contre le paludisme

Le paludisme est une urgence mondiale qui affecte principalement les femmes et les enfants démunis. De par sa létalité, il perpétue un cycle vicieux de pauvreté et de misère dans les pays en voie de développement. Les maladies et les décès associés au paludisme coûtent, à la seule économie africaine, 12 milliards de dollars par an.

 

Au cours des dix dernières années, la lutte contre le paludisme s’est non seulement étendue, mais elle a aussi gagné en intensité grâce à une plus forte implication des différents partenaires et à une augmentation considérable des financements externes pour les pays endémiques. Elle est à l’origine d’une réduction importante de la morbidité et de la mortalité liées au paludisme, et s’est avérée capitale dans la baisse de la mortalité infantile en général.

 

Toutefois en 2012, et pour la première fois en dix ans, il y a eu une baisse des financements alloués à la lutte contre le paludisme. Les restrictions budgétaires en matière de lutte contre le paludisme, mêmes temporaires, entraînent une résurgence rapide des épisodes palustres. C’est pourquoi, les contributions du secteur privé, loin d’être appréciable, sont tout simplement indispensables pour mettre un terme à la maladie au Sénégal et en Afrique.

 

Le secteur privé est un partenaire essentiel capable de mener, en collaboration avec le Programme National de Lutte contre le Paludisme (PNLP) du Sénégal, des actions complémentaires afin de mobiliser des ressources essentielles pour éliminer le paludisme.

 

Généralement, les entreprises ont tendance à mener leurs actions dans l’isolement. Cependant, l’option la plus pertinente est la constitution de coalitions leur permettant de partager les meilleures pratiques et de développer une réponse coordonnée répondant aux exigences des stratégies nationales. En ce sens, le PNLP en partenariat avec l’ONG PATH et Speak Up Africa a décidé de mettre sur pied une coalition du secteur privé au Sénégal afin d’accélérer le pas vers l’élimination du paludisme au Sénégal.

Le rôle du secteur privé dans le Plan Stratégique National (PSN)
de Lutte contre le Paludisme au Sénégal 2016-2020

Il est stipulé dans le PSN que « la pré-élimination et l’élimination du paludisme nécessiteront des investissements importants de la part des partenaires stratégiques. Le PNLP fera appel à eux pour renforcer la volonté collective, mobiliser et sensibiliser les populations cibles. Le secteur privé sera considéré comme un partenaire essentiel dans le développement d’une base solide qui assurera les efforts futurs ».

 

De plus, « le PNLP va utiliser, en collaboration avec la cellule chargée du partenariat de la Direction de la Planification, de la Recherche et de la Statistique (DPRS), la plateforme de la coalition d’organismes privés d’appui à la santé pour identifier des axes prioritaires de la lutte contre le paludisme. La mobilisation des ressources du secteur privé sera un des volets du plan de plaidoyer qui sera élaboré. Par ailleurs, dans le cadre de la mobilisation nationale autour de la lutte contre le paludisme, les efforts du secteur privé seront mis en exergue avec une meilleure visibilité à travers les média et les réseaux sociaux pour les inciter à s’investir davantage dans la lutte contre le paludisme. »

Les objectifs de la coalition du secteur privé

L’objectif général de la coalition du secteur privé est :

  • Mettre en place une plateforme permettant aux entreprises de contribuer de façon coordonnée, efficiente et pérenne à la lutte pour l’élimination du paludisme au Sénégal.

 

Les cinq objectifs de la coalition du secteur privé sont :

  • Créer une coalition du secteur privé accélérant le progrès vers l’atteinte des Objectifs de développement durable 3 : « Bonne santé et bien-être ».
  • Elaborer une cartographie des interventions du secteur privé dans la lutte contre le paludisme au Sénégal.
  • Mettre en place un cadre de partage des bonnes pratiques en terme de lutte contre le paludisme entre le PNLP et le secteur privé.
  • Développer un plan d’action pour la lutte contre le paludisme en entreprise.
  • Initier un plan d’action pour la lutte des entreprises contre le paludisme en milieu communautaire.

 

Dans le cadre de la mise en place de cette coalition, le Programme National de Lutte contre le Paludisme, accompagné de PATH et Speak Up Africa, a réuni 9 entreprises, le mardi 14 juin 2016 lors d’un atelier d’engagement du secteur privé et afin de présenter et discuter de la mise en place de cette plateforme avec l’ensemble des parties prenantes.

 

Les entreprises ayant répondues présentes étaient :

  • Africa Consulting and Trading
  • APM Terminals
  • BICIS
  • DAMCO
  • Ecobank
  • Sandoz
  • SANOFI
  • Sonatel/Orange
  • Teranga Gold