ZEROPALU | Zéro Palu ! Les entreprises s’engagent
15859
page-template-default,page,page-id-15859,ajax_fade,page_not_loaded,,footer_responsive_adv,hide_top_bar_on_mobile_header,qode-theme-ver-9.1.2,wpb-js-composer js-comp-ver-4.11.2,vc_responsive
 

Pour une contribution effective du secteur privé africain à l’élimination du paludisme

Pourquoi le paludisme ?

Des efforts mondiaux soutenus pour faire baisser les cas de paludisme et les décès dus à maladie au cours des deux dernières décennies ont sauvé plus de 7 millions de vies et évité plus d’un milliard de cas. Pourtant, malgré des progrès incroyables, le paludisme demeure une menace pour les populations du monde entier, causant plus de 400000 décès en 2018 – dont plus de 90% sont survenus en Afrique subsaharienne.

Dans certains pays africains, le paludisme réduit la croissance du PIB jusqu’à environ 1,3% et fait peser une lourde charge sur les entreprises du secteur privé. La maladie continue d’affecter les bénéfices des entreprises à travers le continent africain et au-delà, par le biais de l’absentéisme des employés, de la baisse de la productivité et de l’augmentation des coûts des prestations. Le paludisme parmi les employés d’une entreprise augmente également le potentiel de transmission à la communauté locale au sens large, ce qui affecte ensuite l’économie locale par la détérioration du capital humain, les pertes d’épargne, les investissements et les recettes fiscales.

La participation du secteur privé à la lutte contre le paludisme et à son élimination peut dynamiser les objectifs nationaux en mobilisant davantage de partenaires et de ressources. Le secteur privé a tout intérêt à éliminer le paludisme, car une main-d’œuvre plus saine signifie une économie plus saine. L’Organisation mondiale de la santé (OMS) estime que plus de 10 milliards de dollars sont nécessaires pour mettre en œuvre des plans stratégiques nationaux de lutte contre le paludisme dans 30 pays africains au cours des trois prochaines années.

A propos de l’Initiative

Dirigée par le Groupe Ecobank en partenariat avec le Partenariat RBM pour mettre fin au paludisme et l’organisation à but non lucratif basée au Sénégal Speak Up Africa, l’initiative Zéro Palu, les entreprises s’engagent vise à stimuler l’engagement du secteur privé dans la lutte contre le paludisme en Afrique, en venant à l’appui de la campagne Zéro Palu, je m’engage endossée par l’Union africaine en 2018. Cette collaboration soutiendra les communautés à risque de paludisme à travers le continent en plaidant pour une volonté politique plus forte, un financement accru et des stratégies d’élimination du paludisme plus ciblées.

Objectifs

Favoriser la mobilisation des ressources nationales pour un financement durable de la lutte et de l’élimination du paludisme ;

Mobiliser les entreprises et les chefs d’entreprise en faveur du contrôle et de l’élimination du paludisme ;

Maximiser les réseaux et partenaires d’Ecobank pour renforcer ou créer des plateformes collaboratives.

Approche

Mettre en place et / ou renforcer les plateformes de coordination du secteur privé pour le paludisme aux niveaux national et régional ;

Cultiver un réseau de champions de la lutte contre le paludisme pour soutenir l’alignement et la mise en œuvre des politiques de santé adéquates ;

Rehausser le profil du paludisme dans les politiques de santé africaines et les programmes des entreprises.

Ils s’expriment sur l’initiative